« le bonheur n’est pas une destination mais une façon de voyager »

« le bonheur n’est pas une destination mais une façon de voyager »

Margaret Lee Runbeck

Voici une nouvelle année qui débute pour vous tous… et pour ce blog aussi qui va fêter ses un an ! Beaucoup de voyages en douze mois, de découvertes, de chemin parcouru et toujours autant de plaisir à venir de temps en temps déposer un billet à partager.

Un grand merci à vous tous, connus ou anonymes, qui avez visité régulièrement mes écrits. 2000 visites en douze mois, je me satsifais de ce score ! Mon ambition pour 2013, plus de régularité et de nouvelles balades à vous faire découvrir… et garder en mémoire la citation en exergue !

Très belle année à tous, sachez y savourer les escapades enrichissantes et les étincelles de bonheur !

Publicités

Saint Eloi

Partis pour découvrir Andernos à vélo, nous avons roulé jusqu’au port ostréicole et c’est presque par hasard que je suis entrée dans cette petite église, blottie sous les grands pins parasols, face à la mer… Laissant derrière moi le reste de la troupe, j’ai poussée la porte et me suis laissée enveloppée par la sérénité d’un des plus anciens édifices religieux du bassin d’Arcachon. La simplicité de son plan primitif en croix latine révèle la beauté des différents éléments qui la composent. Tout y est harmonie, calme, lumière douce et émerveillement. La couleur chaude de la pierre, la lumière jaune, rouge, bleue, filtrée par les vitraux et le mariage des peintures anciennes et du plafond moderne, tout porte au silence et au recueillement. Le gris doux des bancs simples dialogue subtilement avec la magnificence du mobilier liturgique fait d’or et de couleur, subtil hommage à l’orfèvre que fut ce saint.

Lire la suite

Ce que je sais de Vera Candida…

de Véronique OVALDE.

Pas plus que ce qu’en révèle ce livre d’une écriture envoutante !

On imagine une île au large de l’Amérique du sud, un port de l’autre côté… Des paysages à peine décrit et pourtant des images qui s’imposent. Des femmes, mères et filles, n’ayant pas choisi ces maternités et pourtant tellement aimantes et attachées à leur progéniture. Des destins d’héroïnes dans des vies simples, où liberté et mélancolie se mêlent, ou l’amour arrive enfin quand Vera Candida brise la fatalité et fuit l’île…

Lire la suite

Interlude 2 !…

Encore du silence ! mais il est si précieux après un mois en Asie où le bruit est un compagnon de toutes les minutes !…

Toujours aussi curieuse des autres et de leur environnement, entrainant dans mon sillon quelques compagnons fidèles (!), j’ai parcouru l’Indonésie à un rythme effréné… et il faut du temps pour digérer cette découverte. Encore des rencontres, surtout des sourires, des expériences inoubliables qu’il me faudra vous conter quand le rythme fou de la rentrée se sera calmé… à suivre !

Jürmala

Un bus, une averse, un train, nous voici en Lettonie… Premier contact avec le pays par cette bande de terre coincée entre la rivière Lielupe et la mer baltique. Horizontalité sans limite, nappe d’arbres s’étirant à perte de vue et ici où là une tour qui permet de survoler ce paysage, d’en prendre la dimension.

Jūrmala, le rivage en letton, s’étend sur 15 km, rassemblant 15 villages sur cette bande de terre étroite. Avec son atmosphère paisible, elle est le lieu idéale pour s’échapper de Riga aux beaux jours, en été comme en hiver. Le charme de ses longues allées abritées par les pins et bordées de maisons en bois tarabiscotées, l’air vivifiant qu’offrent les promenades sur sa longue plage de sable blanc, entre mer et forêts, en font un lieu de villégiature très prisé.

Lire la suite

Parnü

Parnü, littéralement « ville des tilleuls », de ces alignements qui bordent ses larges avenues, le long du front de mer. Citée prisée par les estoniens pour leur vacances estivales, les guides vous la présentent parfois comme le Saint-Tropez de l’Estonie… Mais en cette saison printanière, on sent plutôt l’ambiance des plages de Normandie et on aurait plutôt tendance à la comparer à Deauville ! Ici aussi les centres thermaux rivalisent de faste pour accueillir le curiste, l’architecture accroche l’œil : ici un palais art nouveau, là des villas en bois coloré, ailleurs une église flamboyante, des remparts ou une tour. Les rues piétonnes invitent à la flânerie, la promenade sur la plage au vagabondage et à l’évasion avec son horizon plat et infini…

Lire la suite

Interlude

Un mois de silence ! mais tout s’explique… Fidèle à mes passions, un besoin de nouveaux horizons s’est fait sentir. Beaucoup de rencontres, des lectures et un « vrai » voyage à la découverte d’une région non connue, où le soleil s’impose après des mois de présence parcimonieuse, où la nature se réveille libérée du poids de la neige, où les hommes se réchauffent à l’aide d’un liquide ambré, où tous hésitent à quitter les épaisseurs accumulées durant l’hiver… à suivre !