Le Porteur d’histoire

d’Alexis Michalik

Sans anticipation, avec la chance de trouver deux places disponibles, nous sommes allés au théâtre des Champs Elysées voir Le Porteur d’histoire. La salle est petite, intime, on n’y est pas particulièrement bien assis mais qu’importe ! Les cinq acteurs, conteurs devrais-je plutôt dire, vous entraîne dans une épopée où vous oubliez le temps et l’espace. Dans un décor minimum : cinq tabourets, un grand tableau noir, un portant à vêtements… Ils racontent et vous font vivre en direct l’histoire, enfin les histoires, ou plutôt l’Histoire.

On peut être surpris par le démarrage, ils sont là, à vous observer en souriant, terminant leur échauffement tranquillement. Point de rideau qui se lève, point de coups frappés, dès votre installation dans la salle vous êtes dans l’histoire sans même vous en rendre compte. Leur attente patiente de l’installation du public étonne, ils surveillent le dernier spectateur encore agité et quand ce dernier est enfin assis et disponible pour les écouter, ils démarrent.

Cette pièce est un récit, une histoire, à la frontière de la réalité et de la fiction, comme toutes les histoires, même l’Histoire, qui ne peut être complètement objective. « Tout notre passé est une fiction » voilà sur quoi démarre cette pièce incroyable, magique, qui vous entraîne à travers les époques et les lieux. On se retrouve comme un enfant captivé par le récit qu’on lui fait, vivant complètement l’histoire, chahuté par le mouvement de la calèche ou de la jeep, survolant le désert ou voguant sur l’atlantique… On vit ce récit sans évaluer le temps qui passe ou sentir l’inconfort du strapontin.

Et finalement, qu’est-ce qu’une histoire ? « le fondement d’une vie humaine » voilà sur quoi se termine cette féerie.

Invitation à écouter, à lire, à relire… Si vous en avez l’occasion, courrez voir cette pièce, c’est un moment inoubliable, un de mes plus beaux moments de théâtre !

Publicités

À propos valeriethierry
Architecte Urbaniste Rédactrice, passionnée de voyages pour les découvertes qu'ils offrent, et nul n'est besoin de parcourir la moitié du globe pour s'évader... Un bon livre, une rencontre, un spectacle... Autant de fenêtre sur le monde à ouvrir !

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :