LA CAGE…

zurich_giacometti_2Giacometti à Grenoble !

Allez-y, courez-y, cette exposition vaut le déplacement…

Vous commencerez par voir cette boule, dont le mouvement imperceptible vous hypnotise, simplement suspendue au dessus d’un croissant, qui semble accompagné ce très léger mouvement de balancier. Installée dans sa « cage », dont la seule fonction n’est pas de porter l’objet, mais bien de lui définir un espace, une limite, à dépasser, ou pas, elle semble évidente, simple mais pourtant source d’imagination et de rêve…

Plus loin, vous vous laisserez impressionner par ce « Nez » qui pour moi tient plus du pistolet ou du moustique, et dont l’agressivité n’est pas sans lien avec ce percement de l’espace, du cadre, cet hors champ qui donne toute sa force à la légèreté de la « cage »…

En avançant encore, vous découvrirez LA Cage, où se côtoient deux personnages, un buste une silhouette, un homme une femme. Plus de suspension ici mais un ancrage au sol de la cage, un rapport d’échelle qui donne sa force à ce couple insolite, qui les met en scène, le regard porté au loin…

Mais là ne s’arrête pas l’exposition, même si la cage s’efface pour laisser place au socle, on la ressent encore dans les sculptures suivantes, ou homme et femmes gardent leur propre représentation, ces dernières se démultipliant, alignés comme les arbres d’une forêt, changeant d’échelle pour occuper l’espace malgré leur aspect filiforme.

Puis apparaissent les têtes, les profils devrais-je dire, tant il se découpe sur les mur blanc de l’exposition, avec puis sans socle, malaxé puis ciselé, d’inspiration croisée.

Et ne partez pas sans admirer la magnifique photographie d’Alberto Giacometti et d’Annette, sa femme, face à face, accroché par le regard… on sent comme un fil tendu entre ces deux êtres, l’espace qui vibre entre et autour d’eux comme pour chaque sculpture de l’artiste.

« Tout tient à un fil, on est toujours en péril… »

Alberto Giacometti 

Publicités

À propos valeriethierry
Architecte Urbaniste Rédactrice, passionnée de voyages pour les découvertes qu'ils offrent, et nul n'est besoin de parcourir la moitié du globe pour s'évader... Un bon livre, une rencontre, un spectacle... Autant de fenêtre sur le monde à ouvrir !

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :